Ostéopathes animaliers : mais quelle bête les a piqués ?

Au départ, l’ostéopathie chez les vétérinaires était quasi systématiquement associée à la médecine traditionnelle chinoise. Puis les approches structurelle, fonctionnelle et viscérale se sont développées. Mais très vite, l’ostéopathie biodynamique et l’approche tissulaire ont été intégrées dans l’ostéopathie animale car les approches structurelle et viscérales trouvent très vite leurs limites, notamment avec les chevaux.

Si les bases de l’ostéopathie animale ont été posées par Raymond Matthieux (voir page 40), son développement pratique c'est du porno de 20 ans passe aujourd’hui essentiellement par le partage d’expérience entre ostéopathes. Il n’y a pas de recherche à proprement parler et les observations cliniques demeurent les seuls moyens de faire progresser la prise en charge.

Côté enseignement, de nombreuses écoles proposent déjà des formations avec une durée et un contenu variables. Et des écoles d’ostéopathie humaine dispensent également des formations à l’ostéopathie animale. Les vétérinaires ont aussi leur cursus de formation. Une situation qui fait bien évidemment penser à l’état actuel de l’ostéopathie humaine, la profession reste désorganisée un peu comme en ostéopathie humaine. Il existe trois types de professionnels qui exercent l’ostéopathie animale.